Bien positionner son vidéoprojecteur

Pour pouvoir profiter au maximum de votre vidéoprojecteur, il est important de bien le placer par rapport à la surface de projection. Vous pouvez le faire en le manipulant manuellement ou recourir aux différentes fonctions de l’appareil spécialement dédiées à cela. Lesquelles ? Comment procéder ?

Quel est réellement l’intérêt de bien installer un vidéoprojecteur ?

Les projecteurs sont conçus de façon à émettre une image décalée vis-à-vis de l’axe de projection pour ne pas gêner la vision de leur utilisateur. Par conséquent, des réglages doivent être effectués pour pallier à ce problème. Des dispositifs sont déjà intégrés dans l’appareil afin de corriger les déformations. La fonction « keystone » ou de correction trapézoïdale est disponible chez tous les appareils. Elle permet de redresser la forme de l’image pour obtenir des bords bien droits. Mais encore, le système « lens shift » permet de recentrer l’image au cas où celle-ci vient à se décaler horizontalement ou verticalement par rapport à la surface de projection. C’est une option réservée à certains modèles. Il existe sur le marché différents types de supports pouvant recevoir le projecteur pour une meilleure projection. La sélection du support doit tenir compte de l’endroit choisi pour le placer (au plafond, accroché au mur ou en hauteur) et des caractéristiques propres au modèle. On peut choisir entre les trolleys, les lifts, les tubes allongés ou les plastrons. Il existe même des potences munies d’un ascenseur qui peut supporter l’appareil quand il n’est pas utilisé.

Keystone ou lens shift : comment réussir au mieux l’installation du vidéoprojecteur ?

Après avoir positionné l’appareil sur un support, il faut régler la déformation de l’image grâce au curseur « keystone » disponible dans le menu. Deux choix sont offerts par ce système d’inclinaison. Un redressement de l’image est possible suivant l’axe vertical ou l’axe horizontal. Toutefois, comme ce système adopte une correction numérique de la déformation, il faut s’attendre à une dégradation de la qualité de l’image, donc à une résolution moindre. Ensuite, pour ajuster la ligne de projection grâce au lens shift, il faut régler l’appareil via les deux molettes en accord avec le bloc optique. Il faut tourner chacune de ces bagues jusqu’à l’obtention d’une image bien centrée. Les valeurs sont exprimées en pourcentage et leurs amplitudes sont variables suivant les modèles. Ce qui montre l’importance de la consultation de la fiche technique avant tout achat. Contrairement au keystone, cette technologie n’entraîne pas une perte de la qualité des projections. Ce n’est qu’une correction optique.

Installé sur leur support, tous les vidéoprojecteurs ont-ils besoin de réglages ?

La majorité des projecteurs nécessitent des réglages à leur installation. On peut les réaliser manuellement en déplaçant l’appareil à la place que l’on estime correcte pour l’axe de projection. Ou bien, on procède aux réglages de l’inclinaison grâce aux mécanismes dont dispose l’appareil. Toutefois, il existe certaines gammes de vidéoprojecteurs qui n’ont pas besoin de l’intervention de l’utilisateur pour trouver l’équilibre dans son positionnement. En effet, l’appareil peut  effectuer une correction automatique de la distorsion de l’image en détectant l’angle d’inclinaison. On peut trouver cette fonctionnalité sur les modèles récents de vidéoprojecteurs.

Tous droits réservés © 2017 Focuslight.fr